L'art rupestre du Sahara Occidental :un patrimoine culturel à inventorier à protéger.
 

texte de François Soleilhavoup

Groupe d'Etudes et de Recherche sur les Milieux Extrêmes (G.E.R.M.E.).
 
Le sub-continent Nord-Africain et Saharien est loin d'avoir livré la totalité de ses richesses en Art Rupestre. La période coloniale Européenne, Italienne en Libye, Française au Tchad, en Algérie et au maroc, Espagnole au Sahara Occidental, a laissé des études et travaux scientifiques en quantité et en qualité inégales sur l'Archéologie et l'Art rupestre de ces pays d'Afrique du Nord, compte tenu des politiques d'exploration et de recherche scientifique menés par les colonisateurs.
 

Si les monts de l'Atlas pré-saharien et le Sahara algérien ont fait l'objet, par exemple, pendant plus d'un siècle, d'études archéologiques nombreuses et parfois d'une exceptionnelle densité, de vastes zones de ce territoire immense restent encore inexplorées, - d'importantes découvertes au cours de la dernière décennie l'ont attesté (Soleilhavoup, 1988,1993). L'Espagne a occupé le Sahara Occidental (Saguia el Hamra et Rio del Oro) pendant près d'un siècle (1884 - 1975).

Jusque dans les années trente, cette présence espagnole s'est surtout cantonnée dans des postes côtiers. Sur l'ensemble du territoire du Sahara ex-Espagnol, des investigations ont cependant été menées en archéologie préhistorique, par exemple par Julio Martinez Santa-Olalla, Manuel Alia Medina , M. Almagro, Hernandez Pacheco. Sans qu'on puisse parler d'inventaire, ces chercheurs et d'autres, ont réalisé d'intéressantes et utiles études et monographies. Une liste bibliographique assez substantielle de travaux espagnols, mais aussi autrichiens, allemands, français, fait foi, depuis une cinquantaine d'années de l'intérêt suscité par lArt Rupestre qui gît dans ces vastes régions.

L'histoire de la découverte de nouveaux gisements d'art rupestre pré et protohistorique révèle parfois l'absence ou l'insuffisance de la communication entre les explorateurs et ou les chercheurs. L'exemple d'un site remarquable de gravures rupestres néolithiques au Sahara Occidental est particulièrement intéressant à ce sujet.

Collectif d'initiatives pour la connaissance du Sahara Occidental - décembre 1998 contactez nous !un peu d'aide !l'équipe !