Chapitre 7
L'exil, vers la Hamada de Tindouf
 
1976 invasion militaire et exode des civils.
   
" le conflit du Sahara Occidental " édition l'Harmattan
 
Mais l'invasion militaire du territoire entraînait de graves conséquences, car la population sahraouie était hostile à ses nouveaux maîtres et le Front Polisario leur opposait une résistance armée. A l'arrivée des troupes marocaines, les habitants des villes s'enfuyaient dans le désert, ne laissant que les femmes, les enfants et les personnes âgées ou incapables de partir. Certains revinrent ensuite, mais beaucoup prirent la route de l'exil et se regroupèrent dans des camps de réfugiés.
 
Ce matin le soleil n'a pas sa force quotidienne.
Nous nous disons, c'est peut-être la pluie.
Et nous voyons le ciel s'obscurcir de grosses mouches très bruyantes.
Le feu déchire nos paupières attentives.
Nos tentes brûlent. Et les femmes agonisent
Les mouches portaient le métal de mort.
C'est la désolation. Les corps s'entassent au creux des dunes.
Tous les camps sont éventrés de bombes.
Des familles isolées, il ne reste plus rien.
La Saguia se recouvre de nos chairs calcinées.
Et le Tîris s'enfonce dans de mortelles crevasses.
Les Enfants du Polisario de Djamila Olivesi édition des femmes
   

Collectif d'initiatives pour la connaissance du Sahara Occidental - décembre 1998 contactez nous !un peu d'aide !l'équipe !